doctoriales2017-afficheUne rencontre entre les jeunes chercheurs, le grand public et les professionnels.

Les Doctoriales de Polynésie française est un événement organisé par l’école doctorale du Pacifique, l’université de la Polynésie française et l’association des doctorants de Tahiti (DocTa). Cette manifestation reçoit également le soutien de partenaires industriels: EDT; Tahiti Fa’ahotu; Robert Wan.

L’objet des Doctoriales est de permettre aux étudiants en thèse de doctorat, de présenter leurs travaux de recherche et de tisser des liens avec les acteurs socio-économiques locaux. Les présentations sont publiques. Elles représentent la meilleure chance, pour quiconque s’intéresse à la recherche, d’acquérir un panorama complet des travaux de recherche qui sont menés en Polynésie française.

Des projets de recherche trouvant une application utile à la Polynésie française

Cet événement est également un moment fort pour (re)découvrir que la recherche doctorale est au cœur de sujets ou de préoccupations des Polynésiens et ce dans des domaines variés. Loin d’être coupée du réel et des problèmes quotidiens, la recherche est concrète, appliquée à un vaste champ disciplinaire. Elle constitue une préfiguration des savoirs de demain !

Nouveauté 2017 : les Doctoriales de l’UPF deviennent les Doctoriales de Polynésie française

Cette année, pour la première fois, tous les doctorants effectuant leurs travaux de recherche en Polynésie Française pourront participer aux Doctoriales, qu’ils soient inscrits ou non à l’université de la Polynésie française (UPF).

De manière concrète, cela signifie que l’événement ne sera pas restreint aux seuls étudiants de l’UPF. En particulier, les étudiants du CRIOBE y participeront.

Cette année, 43 doctorants présenteront leurs travaux de recherche

Les étudiants de l’UPF appartiennent à l’école doctorale du Pacifique qui regroupe l’UPF et l’université de la Nouvelle-Calédonie (UNC). Une étudiante de  l’UNC participera d’ailleurs également à l’événement. Les thématiques de recherche concernent notamment les domaines de l’archéologie, de la biologie, de l’histoire, de l’informatique, de l’écologie, de la physique, de l’anthropologie, de la géographie, des mathématiques, du droit, de la gestion ou de l’économie…

Les Doctoriales 2017, c’est :

  • 3 jours dédiés à la rencontre entre jeunes chercheurs, le grand public et les professionnels
  • 43 doctorants participants :
    • 36 de l’université de la Polynésie française
    • 1 de l’université de la Nouvelle Calédonie
    • 1 de l’université de Limoges
    • 5 du CRIOBE.
  • 21 présentations orales
  • 22 posters exposés
  • 12 présentations orales de poster
  • 3 prix remis par 3 partenaires de l’événement

Les présentations des travaux de recherche se dérouleront :

  • pour les étudiants inscrits en première année de thèse: présentation orale de 5 minutes + 5 minutes de questions
  • pour les étudiants inscrits en deuxième de thèse et plus: communications orales de 15 minutes + 5 à 10 minutes de questions

Les prix

Le jury des Doctoriales 2017 décernera trois Prix qui seront remis lors de la clôture de l’événement le jeudi 4 mai à 15h. Ces récompenses financières seront remises aux lauréats par les représentants des partenaires des Doctoriales :

doctoriales2016-logospartenaires.jpg

  • Le Prix de la meilleure présentation orale, d’une valeur de 200 000 Fcp.
  • Le Prix de la thèse offrant la meilleure perspective de valorisation économique ou culturelle, d’une valeur de 100 000 Fcp
  • Le Prix du meilleur poster, d’une valeur de 70 000 Fcp.

Doctoriales 2017

Prix de la meilleure présentation orale, d’une valeur de 200 000 Fcp remis par M. Julien COURONNE, Directeur des ressources humaines d’EDT:

  • Hirohiti RAAPOTO (UMR-EIO / IRD) pour sa présentation « Influence des cycles climatiques sur l’effet d’île aux Marquises ».

Prix de la thèse offrant la meilleure perspective de valorisation économique ou culturelle, d’une valeur de 100 000 Fcp, remis par M. Jean-Paul PEILLEX, Président du Pôle d’innovation Tahiti Fa’ahotu:

  • Gaël MONDONNEIX (GEPASUD) pour sa présentation « Reconnaissance automatique de la qualité des perles de Tahiti ».

Prix du meilleur poster, d’une valeur de 70 000 Fcp. remis par M. Richard WAN, représentant du groupe Robert WAN:

  • Pierre-Louis STENGER (UMR-EIO / IFREMER) pour son poster « Diversité et plasticité chromatique chez l’huître perlière Pinctada margaritifera (Linnaeus, 1758): caractérisation du tryptique «phénome, génome, épigenome» ».

 Partenaires.png

Présentation des doctorants en ligne


Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s