logoOCTA_V3_vectoL’Association des pays et territoires d’outre-mer à l’Union européenne a été créée en tant qu’association sans but lucratif à Bruxelles le 5 mars 2003, en vertu d’un accord signé entre 13 pays et territoires d’outre-mer PTOM.

Cette association compte 22 membres: l’ensemble des PTOM habités associés à l’Union Européenne ainsi que les TAAF. Les Bermudes, dans la mesure où ce territoire a fait le choix d’être associé à l’UE depuis le 01er janvier 2014, sont membres de l’OCTA depuis 2014.
Les objectifs de l’association des PTOM tels que décrits dans ses statuts sont:

  • Fournir un forum pour l’échange d’idées et la discussion de problèmes d’intérêt commun,
  • Œuvrer pour le bénéfice mutuel des membres,
  • Partager des informations spécifiques sur des problèmes intéressant et profitant à tous les PTOM,
  • Émettre des recommandations, le cas échéant, aux gouvernements de tous les PTOM et des États membres de l’Union européenne sur les mesures appropriées à prendre,
  • Développer des relations de travail efficaces, en tant que groupe, avec les institutions de l’Union européenne, le groupe ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) et son secrétariat et d’autres organisations et institutions internationales, multilatérales et régionales
  • Partager les meilleures pratiques avec ses membres dans les domaines correspondants
  • Défendre les intérêts collectifs des Membres et représenter ces intérêts vis-à-vis des institutions de l’Union européenne en ce qui concerne tous les sujets mis en avant dans la décision d’association outre-mer.

Le dernier «plan stratégique de l’OCTA» a été adopté en 2010. Il comporte trois piliers: communication, renforcement des capacités et coopération.

Pour plus d’informations

Prix EIC

La Polynésie française a identifié des innovations qui valorisent les ressources du territoire et fournissent une activité rémunératrice aux familles et aux petits entrepreneurs. L’équipe a notamment ciblé la conversion de tourteaux de coprah en aliments pour l’élevage et l’aquaculture des crevettes et poissons. Actuellement la production de coprah ne cesse d’augmenter (fabrication d’huiles, de savons et de cosmétiques) alors que les sous-produits comme les tourteaux sont très peu valorisés. Le Pôle d’innovation Tahiti Fa’ahotu a réuni un ensemble de partenaires autour du projet pilote RA’O PUHA : Bioconversion de tourteaux de coprah, en réponse à l’appel à projets d’OCTA Innovation.

L’objectif est de tester en vraie grandeur un nouveau procédé de traitement des tourteaux, utilisant des larves de la mouche de l’espèce Hermetia illucens, communément appelée mouche soldat noire. Sont prévus l’installation d’une unité de production de mouches, l’optimisation des aliments pour l’aquaculture, et le business plan d’une unité industrielle. Grâce à cette initiative d’économie circulaire, l’équipe d’innovation participe activement à l’avenir durable des îles de Polynésie française.

OCTA FRENCH  Technival

 

RETOUR

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s