10 conf du PacifiqueNOUMEA (Nouvelle-Calédonie) – Le vice-président Teva Rohfritsch participe à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, à la 10e conférence de la Communauté du Pacifique, au cours de laquelle il représente le Président Edouard Fritch, et porte les intérêts de la Polynésie française, au sein de cette institution, qui fête, vendredi, ses 70 ans d’existence.

La Communauté du Pacifique, connue aussi dans le Pacifique sous l’acronyme CPS, est une organisation régionale bilingue, français et anglais, qui réunit les États et les territoires de la région du Pacifique. Fondée en 1947, à l’issue de la 2e guerre mondiale par l’Australie, les Etats Unis, la France, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas et le Royaume Uni, ses missions consistaient à accompagner le développement des territoires de la région pacifique administrés par les membres fondateurs.

Les missions dévolues ont toutefois évolué au fil du temps. La Communauté du Pacifique contribue désormais au développement des compétences techniques, professionnelles, scientifiques et des capacités de recherche, de planification et de gestion de 22 états et territoires membres de cette organisation.

Une autre vision du monde
Au cours de la première journée de conférence, les participants ont évoqué les perspectives de partenariats innovants pour le développement durable des états et territoires membres. A ce titre, les interventions ont souligné la nécessaire contribution de la Communauté du Pacifique pour soutenir le développement des économies locales notamment dans les domaines de l’économie numérique, les transports intra-océaniens, mais également en matière de renforcement des compétences locales.

Lors de son intervention, le vice-président, après avoir salué l’ensemble des chefs d’Etat et membres de gouvernement présents, a souhaité souligner les défis des 70 prochaines années que constituent la préservation de la qualité de l’air et de l’eau, essentielle à la vie humaine, la nécessaire préservation de l’environnement et de notre biodiversité, la préservation de notre culture et de nos traditions, socles de nos identités.

Il a poursuivi en soulignant le rôle important de nos organisations régionales et de l’approche régionale globalement, pas toujours considérée à sa juste mesure par les grandes nations du monde. Rappelant que l’océan Pacifique est le lien entre les peuple du va’a (vaka community) et qu’il couvre 166 millions de km², soit un tiers de la surface de la terre, il représente aussi un poumon de la planète et « constitue à ce titre un patrimoine universel sur lequel veillent nos peuples du Pacifique ». Au-delà donc de la faiblesse numérique de nos communautés, il s’agit donc d’une grande responsabilité et de grands défis qui se présentent à l’ensemble des chefs d’Etat du Pacifique et à l’action conjuguées de la Communauté du Pacifique et du Forum des îles du Pacifique dont nous sommes désormais pleinement membre. « A ce titre nos communautés mériteraient davantage de considération sur la scène internationale », a souligné le vice-Président.

Teva Rohfritsch a invité la Communauté du Pacifique à permettre la promotion de « cette autre vision du monde dont nos peuples du va’a sont porteurs, celle d’une autre approche de la vie et de la place de l’homme au sein de son environnement, du rapport à la terre mère nourricière, du respect de nos anciens et des valeurs de solidarité, de fraternité chrétienne, de l’amour de notre culture, socle de notre identité, d’un rapport différent au développement économique » consistant, au-delà de l’accumulation de richesse, à veiller au bien être et au bonheur de nos populations avant tout. Il a affirmé la disponibilité de la Polynésie française pour travailler sur les sujets liés au transport et à la connectivité, à l’autosuffisance alimentaire (agriculture, pêche, préservation des ressources), la protection de l’environnement et de la biodiversité (aires marines protégées, énergies alternatives), la promotion de notre culture et nos traditions, avec en particulier, « une attention sur la protection et la pratique de nos langues océaniennes ».

Le vice-président a fini son intervention en affirmant le souhait du Président de la Polynésie française de partager, avec l’ensemble des membres de la Communauté du Pacifique, la reconnaissance et l’inscription au patrimoine mondial de l’humanité du Pu Marae de Taputapuatea, haut lieu du peuple du va’a, symbole du lien entre nos communautés.

Il a enfin remercié l’Union européenne dont le facilitateur est venu à la rencontre de la Communauté du Pacifique pour préparer le prochain accord de 2020 afin de refonder le lien de l’Union Européenne avec les pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) et les PTOM (pays et territoires d’outre-mer) dont la Polynésie française fait partie. Il a aussi remercié la France, les Etats-Unis, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, membres fondateurs de la CPS après-guerre, pour l’attention et l’accompagnement qu’ils continuent de déployer, en aide au développement de la zone économique océanienne, mais aussi pour l’assistance à nos pays touchés par la montée des eaux.

Au-delà du seul traitement des effets du réchauffement climatique, le vice-président a suggéré que la Communauté du Pacifique soit porteuse d’une démarche positive de valorisation de la résilience dont ont toujours fait preuve les Pays et les Peuples du Pacifique, pour appeler aussi les grands pays à prendre leurs responsabilité sur cette élévation du niveau des eaux et ses conséquences sur la vie des océaniens, et partager une autre manière d’envisager l’avenir, vue de nos communautés du Pacifique, Te moana a hiva. Cette intervention de la Polynésie française a été très applaudie par les chefs d’Etat du Pacifique et l’ensemble des participants.

La journée s’est poursuivie par la désignation des îles Cook en qualité de prochain président de la Communauté du Pacifique en 2019, la reconduction du mandat du directeur général de la Communauté du Pacifique et l’adoption des conclusions de la première journée de conférence.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s