Ouverture des ateliers polynésiens des Etats généraux de l'alimentationLe ministre du Développement des ressources primaires, Tearii Alpha, a ouvert, lundi 9 octobre, en présence du secrétaire général du Haut-commissariat de la République en Polynésie française, Marc Tschiggfrey, les ateliers polynésiens des Etats généraux de l’alimentation, qui se dérouleront sous le chapiteau de la Présidence.

Lors de cette cérémonie d’ouverture, le secrétaire général du haut-commissaire a souligné la participation de la Polynésie française à ces Etats généraux, en ajoutant que, la réflexion sur ces thématiques se poursuivra dans le cadre des prochaines Assises de l’Outre-mer.

Inscrits dans la continuité de la Foire agricole, ces ateliers permettront aux représentants des institutions, de la société civile et politique, du monde associatif et éducatif, mais surtout aux acteurs du secteur primaire, de réfléchir et de réaliser des propositions dans la perspective d’améliorer notre alimentation.

Comment développer les filières locales tout en répondant aux attentes du consommateur ? Comment réduire la dépendance liée aux intrants (pesticides, antibiotiques, biocides) ? Comment rendre les métiers de l’agriculture plus attractifs ? Comment valoriser les connaissances et pratiques traditionnelles en matière d’agriculture et de transformation et conservation des aliments : telles sont les quelques questions, auxquelles les quatre-vingt participants, à ces ateliers, devront répondre en proposant leurs solutions.

Dès lundi soir, à partir de 18h, et jusqu’au lundi 16 octobre, les Polynésiens vont, aussi, avoir l’opportunité de répondre à ces problématiques, puisqu’ils pourront répondre à cette consultation publique, en se rendant sur le site internet de la Chambre d’Agriculture et de la pêche lagonaire (CAPL) : www.capl.pf.

Participer à ces travaux permettra non seulement de contribuer à la feuille de route à l’échelle nationale, initié par le gouvernement central, mais aussi d’entendre et identifier des actions et des mesures concrètes, à l’échelle locale, pour contribuer et promouvoir, une alimentation plus saine, plus sûre, durable et accessible à tous.

Le ministre du Développement des ressources primaires, a vivement encouragé les Polynésiens à participer à cette consultation, pour un échange constructif afin de privilégier la diversité et la richesse des propositions, dans l’intérêt de tous.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s