C.RevaLe crowdfunding c’est, en français, le financement participatif. C.Reva est une plateforme de financement participatif locale. Lancée par Jennifer Tchakouté, analyste financière de formation, elle est destinée aux entrepreneurs, start up mais aussi membres d’association qui cherchent à boucler leur budget. 

« Qu’est-ce que le financement participatif? », reprend Jennifer Tchakouté fondatrice de la plateforme de crowdfunding C.Reva, « c’est un moyen de financement offert à des porteurs de projets qui peuvent être des associations, personnes physiques, entreprises ». Les porteurs de projets utilisent internet pour présenter leurs objectifs et faire un appel de fonds ou d’idées. Ils peuvent, grâce au web, toucher un maximum de personnes.

Des services variés 

Les plateformes de crowdfunding existent un peu partout dans le monde. En France par exemple il existe Kisskissbankbank ou Ulule. Depuis décembre, en Polynésie, il existe C.Reva. D’après Jennifer Tchakouté, créer un tel outil en local était nécessaire. « D’abord l’équipe de la plateforme se trouve physiquement à Tahiti ce qui facilite les échanges. On est joignable par téléphone, on peut rencontrer les porteurs de projets pour les accompagner. »

C.Reva peut, par ailleurs, s’adapter aux spécificités locales. « Il y a des personnes qui n’ont, par exemple, pas de carte bancaire et ne peuvent donc pas effecteur de dons en ligne. Ils peuvent nous faire parvenir un chèque. » Et puis, les projets gagnent en visibilité. « Sur kisskissbankbank, que certains porteurs de projets polynésiens ont utilisé, on se retrouve noyé dans la masse. Il y a des milliers de campagnes. Avec un outil local, il n’y a que les projets locaux. » Ce qui n’empêche pas d’interpeller de généreux donateurs aux quatre coins de la planète.

« Enfin », ajoute Jennifer Tchakouté, « toujours dans cette idée de s’adapter aux caractéristiques locales, les campagnes sont plus longues qu’ailleurs. Cela permet aux porteurs de projets d’avoir plus de temps pour faire connaître leurs objectifs. »

C.Reva propose soit du crowdfunding pour permettre le financement de projet sous forme de dons ou de royalties soit du crowdsourcing pour « outsourcer » des travaux auprès d’un grand nombre de personnes (challenge, boîte à idée, votes, open innovation…).

L’option « don » est une sorte de mécénat 2.0. le donateur soutient la cause de son choix et, selon son degré d’implication, peut recevoir une contrepartie comme une réduction, une prévente, une invitation à une soirée de lancement… Avec les royalties, le donateur investit des liquidités dans l’entreprise en échange d’un pourcentage de chiffre d’affaires.

Avec le crowdsourcing, le porteur de projets soumet à un réseau un problème. Les membres du réseau donnent de leur temps, des services, des compétences, des ressources pour réaliser des actions le plus souvent d’intérêt général.

Les Étapes d’inscription des projets 

Le porteur de projet qui souhaite faire appel au financement participatif doit suivre un parcours balisé. Tout commence par la soumission du projet. Cela se fait en ligne la plupart du temps. « Il nous faut un titre, une présentation détaillée, la description et un contact », précise Jennifer Tchakouté qui réalise une première étude des éléments fournis. « Les projets doivent afficher certaines valeurs qui nous sont chères, ils doivent créer, améliorer ou éliminer un processus. » Prenant l’exemple de l’épicerie sans emballage, la fondatrice de C.Reva précise que le projet « élimine la production de déchets ».

Vient ensuite la prise de contact, un entretien ou, si les porteurs de projets sont loin, dans les îles par exemple, par téléphone, Skype… Il est surtout question de viabilité et montage financier. Les types de financement sont aussi établis à cette étape. « Si le projet est suffisamment abouti et prometteur, nous établissons un contrat entre le porteur de projet et C.Reva ». Jennifer Tchakouté est analyste financière de formation. Elle a un œil averti à ce propos.

Viennent la phase de préparation de la campagne (définition des objectifs, rédaction des contenus…), la mise en ligne (création d’un profil, communication et ouverture des souscriptions auprès des contributeurs) puis le suivi et la gestion de la collecte pendant laquelle les contributeurs participent au financement.

Les porteurs de projets reçoivent les fonds une fois la campagne clôturée ou, si la campagne n’a pas répondu aux attentes, les contributeurs sont remboursés. Le financement participatif constitue un complément de financement. Il ne permet pas, en général, de financer un projet.

Projets.jpg

Les projets en lice 

Saga : donnons une chance aux enfants (Dons). L’objectif est d’offrir un moment unique à 720 enfants défavorisés.
Eco vrac : l’épicerie sans emballage de Tahiti (Dons). La toute première épicerie de produits vendus sans emballage au fenua a besoin d’un coup de pouce pour s’équiper.
Tahiti impro : open d’impro Tahiti-France 2018 (Dons). Proposer des représentations d’improvisation théâtrale avec des joueurs de métropole et de Tahiti, tel est l’objectif de la campagne.
Food&Cook lab, expérience culinaire unique ! (Challenge). Il n’est pas, là, question d’argent mais d’idée. Audrey Lachaud, porteuse du projet, compte sur les internautes pour faire évoluer le Food&Cook Lab. Elle les interroge pour savoir comment faire vivre une expérience unique autour de l’alimentation et de la cuisine.

Un système de plus en plus encadré 

L’orias, l’organisme parapublic placé sous la tutelle de la Direction générale du trésor est chargée d’enregistrer les plateformes de financement participatif. Un label « plateforme de financement participatif régulée par les autorités françaises a été créé. « Dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent, nous devons renseigner un certain nombre d’éléments », ajoute Jennifer Tchakouté. « Tous les contributeurs doivent indiquer leur nom, prénom, adresse et adresse mail. S’ils donnent plus de 300 000 Fcfp, nous leur demandons en plus une pièce d’identité et un justificatif de domicile. » C.Reva est une plateforme de financement participatif affichant le statut d’Intermédiaire en financement participatif (IFP) et dotée du label « plateforme de financement participatif régulée par les autorités françaises ».

Contact 

www.c-reva.com 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s