doctoriales2018-brochure-web_0-page-001Organisé par l’école doctorale du Pacifique, l’université de la Polynésie française et l’association des doctorants de Tahiti (DocTa), ces doctoriales vont se dérouler du 2 au 4 mai. Cet évènement permet non seulement aux étudiants en thèse de doctorat, de présenter leurs travaux de recherche et de tisser des liens avec les acteurs socio-économiques locaux. Mais aussi d’acquérir un panorama complet des travaux de recherche qui sont menés en Polynésie française.

L’objet des Doctoriales est de permettre aux étudiants en thèse de doctorat, de présenter leurs travaux de recherche et de tisser des liens avec les acteurs socio-économiques locaux.

Il s’agit en effet d’une manifestation publique ouverte à tous qui vise à faire connaître au grand public la nature des recherches menées à l’UPF et sur l’ensemble du territoire. C’est également l’occasion pour les jeunes chercheurs de valoriser leurs travaux  et de se faire connaître auprès d’employeurs potentiels.

Depuis l’édition 2017, tous les doctorants effectuant leurs travaux de recherche en Polynésie Française peuvent participer aux Doctoriales, qu’ils soient inscrits ou non à l’université de la Polynésie française. Les étudiants de l’UPF appartiennent à l’école doctorale du Pacifique qui regroupe l’UPF et l’université de la Nouvelle-Calédonie (UNC). Deux étudiantes de  l’UNC participeront d’ailleurs également à l’événement.

Les thématiques de recherche concernent notamment les domaines de l’archéologie, de la biologie, de l’histoire, de l’informatique, de l’écologie, de la physique, de l’anthropologie, de la géographie, des mathématiques, du droit, de la gestion ou de l’économie…

Les Doctoriales 2018, c’est :

3 jours dédiés à la rencontre entre jeunes chercheurs, le grand public et les professionnels
45 doctorants participants :
37 de l’université de la Polynésie française
2 de l’université de la Nouvelle Calédonie
1 de l’université de Limoges
1 de l’université de Montpellier
4 du CRIOBE.
23 présentations orales
21 posters exposés
12 présentations orales de poster
3 prix remis par les 3 partenaires de l’événement

Pour les étudiants, la manifestation leur permet de s’entraîner à présenter leurs recherches à l’oral, chose qu’ils auront à faire pour leur soutenance de thèse, mais aussi tout au long de leur carrière pour ceux qui se destinent à être chercheurs. Pour beaucoup, ce sera d’ailleurs la première fois qu’ils seront confrontés à ce type d’exercice.

Seule petite difficulté propre aux Doctoriales : tous devront faire un effort de vulgarisation dans l’exposé de leurs travaux, car le public présent sera issu d’horizons très différents.

Les présentations des travaux de recherche se dérouleront :
soit sous forme de posters avec une présentation orale de 5 minutes + 5 minutes de questions (pour les étudiants inscrits en première année de thèse) ;
soit sous forme de communications orales de 15 minutes + 5 à 10 minutes de questions (pour les étudiants inscrits en deuxième de thèse et plus).

Le jury

Composé cette année de 17 personnes issues du milieu de l’entreprenariat, de la recherche, des arts et de la culture…

Les prix

Le jury des Doctoriales 2018 écernera trois Prix qui seront remis lors de la clôture de l’événement le vendredi 4 mai à 15h. Ces récompenses financières seront remises aux lauréats par les représentants des partenaires des Doctoriales :

Partenaires

  • Le Prix du meilleur poster, d’une valeur de 70 000 francs
  • Le Prix de la thèse offrant la meilleure perspective de valorisation économique et culturelle, d’une valeur de 100 000 francs
  • Le Prix de la meilleure présentation orale, d’une valeur de 200 000 francs

upf-doctoriales-2018-01

Prix de la meilleure présentation orale, d’une valeur de 200 000 Fcp remis par M. Julien COURONNE, Directeur des ressources humaines d’EDT :

  • Vahine RURUA (CIRAP) pour sa présentation « Biodiversité et exploitation des
    ressources marines en Polynésie française sur la longue durée : étude comparative des archipels des Marquises et des Gambier »

Prix de la thèse offrant la meilleure perspective de valorisation économique ou culturelle, d’une valeur de 100 000 Fcp, remis par M. Jean-Paul PEILLEX, Président du Pôle d’innovation Tahiti Fa’ahotu :

  • Franco FERRUCCI (GEPASUD) pour sa présentation « Étude de la technologie de stockage thermochimique appliquée à la climatisation de bâtiments »

Prix du meilleur poster, d’une valeur de 70 000 Fcp. remis par  M. Richard WAN, représentant du groupe Robert WAN :

  • Tony GARDON (UMR-EIO / IFREMER) pour son poster « Impact des micro- et nanoplastiques sur l’huître perlière Pinctada margaritifera »

 

22059614-24907041         22059614-24907373       22059614-24907305

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s